Débat avec Tarik Chekchak, directeur Science et Environnement de la Fondation Cousteau, et  Valérie Chansigaud.

Infos pratiques : Cycle Démarches, « Ethique et Nature : vers un nouveau mode de vie ? » le mercredi 14 mars 2018 à partir de 19 h. Maison des Acteurs du Paris durable (21 rue des Blancs-Manteaux, Paris, IVe arr.). Entrée libre (réservation obligatoire : cycledemarches@gmail.com).  Cliquez ici pour consulter le site internet du cycle Démarches.

Quels sont les natures des liens qui unissent l’esthétique, l’éthique et les modes de vie ? L’abyssale question est posée. Depuis près de deux ans à raison d’une rencontre tous les deux mois, le Cycle Démarches, en partenariat avec Art Absolument, propose des éléments de réponse en conviant penseurs et créateurs autour de sujets transdisciplinaires

Par-delà la rigidité des frontières des savoirs, les rencontres du Cycle Démarches, gratuites et ouvertes à tous, gravitent autour d’un triptyque « Esthétique, Ethique et Modes de vie » en explorant – sans prétention académique – des chemins à la croisée de l’Histoire de l’art, de la philosophie et des sciences.
Ce cycle a été initié en 2015 par l’artiste Maud Louvrier-Clerc, membre du Collectif Made in France en Transparence et le jeune historien de l’art Romain Arazm. Ces rendez-vous bimestriels ont déjà permis d’approfondir successivement les rapports entre l’Art et l’alpinisme, avec le philosophe Michel Malherbe, entre La nature et création artistique avec la journaliste Frederika van Ingen et entre l’Art et les Sciences grâce à la présence de l’astrophysicien Etienne Klein.
Pour le lancement de la deuxième saison, les rencontres Démarches qui se déroulent désormais au sein de la Maison des Acteurs du Paris durable (Paris IVe arr.) ont entamé l’année 2018 en conviant Teddy Tibi (directeur de la Revue Art Absolument) et Vincent Mauger (artiste-plasticien) pour approfondir la dimension éthique des pratiques esthétiques en évoquant la question de l’engagement de l’artiste au sein d’une société parfois crispée et au cœur d’une planète menacée.
Après le thème de l’art et avant ceux du Voyage (mai), de la Politique (juillet), de la Spiritualité (septembre) et de l’Imaginaire (novembre), la prochaine rencontre, mercredi 14 mars 2018, abordera les rapports, complexes et souvent ambigus, que l’homme entretien avec la Nature et approfondira les conséquences concrètes d’une réévaluation de l’éthique environnementale contemporaine.
Pour ouvrir la voie et éclaircir l’approche deux intervenants ont accepté l’invitation du Cycle. La première, Valérie Chansigaud, historienne des sciences et de l’environnement (CNRS – Paris VII – Diderot), est l’auteure d’une dizaine d’ouvrages, dont le plus récent : Les Français et la nature : Pourquoi si peu d’amour ? (Actes Sud, 2017). Le second, Tarik Chekchak, directeur Science et Environnement de la Fondation Cousteau, développe par le biais d’articles et de conférences, la notion de biomimétisme et réfléchit aux implications formelles des stratégies du Vivant et leur influence dans l’innovation tant scientifique qu’artistique.