L’Express
Écologie: « Une société indolente et indifférente »

Tribune parue le 31 août 2018 à 18 h

Lors de sa démission, l’ex-ministre de la Transition écologique a parlé du décalage entre les aspirations et les actes des Français.
Valérie Chansigaud est historienne des sciences et de l’environnement. Dans cette tribune, cette chercheuse associée au laboratoire SPHERE (Paris Diderot-CNRS) tire les enseignements de la démission de Nicolas Hulot au poste de ministre de l’environnement. Elle est l’auteure du livre « Les combats pour la nature » (Buchet-Chastel), en librairie le 13 septembre.

Dans un discours prononcé en décembre 1907, le président Theodore Roosevelt dresse un dramatique constat de la dégradation des forêts américaines, de l’épuisement des ressources naturelles (pétrole et charbon notamment), de l’inexcusable gaspillage et de la perte des terres agricoles. Roosevelt vilipende les acteurs égoïstes qui ne pensent qu’à leurs intérêts sans se soucier des générations futures et blâme presque autant « l’indolente opinion publique, l’indifférente opinion publique, qui permet leur action de se faire sans contrôle ».

Pour lire la suite de cette tribune, consultez le site internet de L’Express