La_science_des_sixties

La Science des sixties
Belin (Paris).

J’ai contribué à ce recueil par un article, « La crise du DDT » (52-55) qui revient sur la parution, en 1962, de Printemps silencieux de Rachel Carson qui contribue à l’interdiction du DDT et d’autres pesticides en 1970.

Voici la présentation de ce livre par l’éditeur :

“Un regard inédit sur l’implication des sciences dans le « bouillonnement culturel » des années 1960 et ses conséquences durables sur notre société”.

Comment est né le concept d’Internet ? Comment la pilule contraceptive s’est-elle imposée en France malgré un large opprobre ? Comment le programme Apollo a-t-il influencé le monde du travail et notre vie quotidienne ? Comment l’enquête d’une journaliste a-t-elle propulsé l’écologie sur le devant de la scène politique ? Etc. Ce livre réunit des histoires d’avancées scientifiques ou techniques remarquables, toutes produites dans les années 60, une décennie mythique encore vive dans la mémoire collective. On y découvre l’origine, l’audace et les conséquences durables d’un certain nombre de nouveautés sur notre société. Il en ressort notamment que les découvertes et les innovations sont rarement réductibles à des « éclairs de génie » et souvent inséparables de leur contexte économique et culturel.

Des historiens ou chercheurs en laboratoire, pour la plupart renommés dans leur domaine, dirigés par Olivier Néron de Surgy, journaliste-éditeur scientifique, et Stéphane Tirard, directeur du centre François-Viète d’épistémologie et d’histoire des sciences et des techniques de l’Université de Nantes.